Retour à l'accueil

Chevaux d'attelage

L’attelage est tombé en désuétude par l’effet du progrès technique, notamment automobile. Ainsi, la traction chevaline agricole, les omnibus hippomobiles et autres fiacres ne sont plus d’actualité. Néanmoins, depuis les années 1980, cette pratique renaît en tant que discipline de loisir et de tourisme. Ce renouveau du passé se fait en parallèle de la crainte de voir disparaître toutes ces traditions et ce patrimoine séculaire. Les haras nationaux eux-mêmes achètent de nouveaux chevaux d’attelage ou de trait.

Une demande de chevaux dans l’agriculture

L’agriculture biologique est ainsi un exemple où la demande en chevaux d’attelage est en augmentation, de même que la viticulture en général, qui compte aujourd’hui en France près de 3 000 chevaux à cet effet. Comme le poney Shetland, les chevaux de traits et d’attelages peuvent également participer à la réinsertion des personnes handicapées. Mais il existe un autre domaine important dans lequel le cheval d’attelage se re-développe : l’attelage de loisir et de compétition.

Lire la suite…

regarder passer le cheval attelage sur la route
regarder passer le cheval attelage sur la route les deux beaux chevaux d'attelage assortis du haras la bonne bouille du gros cheval d'attelage agréable à vivre, le cheval d'attelage de l'élevage de chevaux